Science et Psychogénéalogie


LES PREUVES SCIENTIFIQUES DES TRAUMATISMES DANS L ADN

Des chercheurs de l'Unige (Université de Genève) ont découvert que les abus laissent une trace biologique dans l'ADN des victimes. Un traumatisme psychologique dans l’enfance peut laisser une cicatrice génétique chez l’adulte. C’est ce qu’ont découvert une équipe de chercheurs genevois en examinant l’ADN d’adultes souffrants de troubles psychiatriques.

"Un traumatisme s'inscrit dans les gènes et se transmet

jusqu'à trois générations."

En savoir plus sur la Psychogénéalogie

#Psychogénéalogie